Sektion des Monats

Politique culturelle actuelle

Botschaft zur Förderung der Kultur in den Jahren 2021–2024: Vernehmlassung der AG Visuelle Kunst zum Entwurf vom 29. Mai 2019

Wie bereits für die Kulturbotschaft 2012–2015 und die Kulturbotschaft 2016–2020 hat der Schweizer Kunstverein auch für die Kulturbotschaft 2021–2024 Vertreterinnen und Vertreter wichtiger Stakeholder der Bildenden Kunst eingeladen, den Kulturbehörden des Bundes im Rahmen der bewährten Arbeitsgruppe (AG) Visuelle Kunst noch vor der Formulierung eines Botschaftsentwurfs ein Stimmungsbild der Szene zu vermitteln und Einblick in Themen und Anliegen zu gewähren, die die Betroffenen bewegen. Dies geschah am 27. Juli 2018 mit einem gleichlautenden Schreiben an Bundesrat Berset sowie an die Direktionen von BAK, Pro Helvetia und Musée Suisse. Jetzt, wo der Botschaftsentwurf vom 29. Mai 2019 vorliegt und die interessierten Kreise zur Vernehmlassung eingeladen sind, nimmt die Arbeitsgruppe Visuelle Kunst die Gelegenheit wahr, sich erneut zu äussern. 

Vernehmlassungsantwort der AG Visuelle Kunst zur Kulturbotschaft 2021–2024

Document de discussion sur le Message culture 2021–2024

Le groupe de travail temporaire "Art visuel" a transmis au Conseiller fédéral Alain Berset, à l’Office fédéral de la culture, à Pro Helvetia et au Musée national suisse le document de discussion ci-joint, dans le but de présenter une image des réalités du monde des arts visuels et de donner un aperçu des questions et des préoccupations qui touchent les personnes concernées. 

Document de discussion sur le Message culture 2021–2024

Révision de la loi sur le droit d’auteur et du droit de suite

La Société Suisse des Beaux-Arts a participé à la consultation et s’est engagée, conformément au Message culture et à la participation de la population postulée dans la politique culturelle, tout particulièrement pour l’introduction du privilège de répertoire, l’extension du droit de citation et la nouvelle réglementation pour les catalogues de musées, de foires, de galeries et d’expositions. La balle est maintenant du côté du Parlement, qui traitera le projet de révision dans les commissions préparatoires et ensuite dans les deux chambres. Malheureusement, le projet a intégré la protection des photographies non individuelles (Lichtbildschutz). La Société Suisse des Beaux-Arts, en accord avec pratiquement toutes les institutions de médiation culturelle, est strictement opposée à la protection des photographies non individuelles, qui, au pire, pourrait étouffer toute activité de médiation. En lieu et place, la situation actuelle doit être maintenue (protection des œuvres considérées comme artistiques et non pas de toutes les images photographiques).